v
Fouille de la grotte Blanchard
Fouille de la grotte Blanchard
 
 
 


Le but du projet est de protéger et de valoriser l’atout environnemental de la Guadeloupe, 1) en apportant une meilleur connaissance des espèces animales et végétales ayant peuplé l’archipel par le passé, 2) en constituant les outils de recherche nécessaires au développement des études écologiques sur la biodiversité actuelle et passée et 3) en participant à la diffusion des connaissances de cet atout auprès du public.

A- Le premier objectif du projet est de déterminer et d’étudier l’évolution des espèces animales vertébrées, de la malacofaune et de la flore présentes sur l’archipel au cours des 100 000 dernières années. Cette connaissance de la faune et de la flore holocène (0-10 000 ans) et surtout pléistocène supérieur (0-128 000 ans) est aujourd’hui rendue possible par la découverte en Guadeloupe, de sites fossilifères anciens.

En savoir plus sur les études de matériel fossile

B - Elaborer les outils et les connaissances nécessaires aux études éco- et paléoécologique en Guadeloupe

Une des raisons pour laquelle le projet proposé n’a pas été réalisé jusqu’ici et ne pourrait pas l’être sans la mise en œuvre du projet Bivaag est que l’étude des ossements et des pollens nécessite le recours à des collections de références ad hoc. Ces collections sont :

1 - une ostéothèque documentant la faune vertébrée terrestre de Guadeloupe. Cette ostéothèque documentera les squamates, amphibiens, oiseaux et mammifères terrestres.

En savoir plus sur l’ostéothèque

1 - une palynothèque documentant les taxons végétaux antillais.

En savoir plus sur la palynothèque

Une autre raison pour lesquelles le travail proposé dans le cadre de ce projet n’a pas été entrepris à ce jour est que les Petites Antilles sont une région où peu d’études biologiques sont réalisées, au regard de la connaissance développée en Amérique du Nord ou en Europe. En conséquence de quoi les données nécessaires à l’interprétation des sites fossiles ne sont pas constituées. Le projet inclut en conséquence une série d’études actualistes nécessaires à l’étude de la biodiversité passée.

En savoir plus sur les études actualiste


   
   Europe en France : le portail des Fonds européens
Region Guadeloupe
Logo préfècture région
DRAC
CNRS